TERRE NOURRICIERE à quel prix ?

Nom de le la personne à l'initiative de l'atelier : Claude Thiébaud
Description / éléments importants de l'échange (pas de réponses obligatoires) : : La faim reste un problème majeur dans le monde
La crise sanitaire mondiale accélère le fléau de la faim dans les pays où il n?existe aucun filet de sécurité. L?Onu estime que 130 millions de personnes supplémentaires pourraient souffrir de la faim d?ici la fin de l?année.
le covid 19 qui fait 4 victimes de la faim toutes les secondes. La France n'est pas épargnée !
La crise mondiale que nous traversons nous montre à quel point, d?un bout à l?autre de la planète, nous sommes liés.
https://ccfd-terresolidaire.org/nos-combats/souverainete/crise-alimentaire-et

En cette période de crise sanitaire mondiale, la FAO, forte de 75 ans d?expérience, a choisi un slogan mobilisateur : « Cultiver, nourrir, préserver, ensemble » pour la Journée mondiale de l?alimentation, du 16 octobre 2020.

Comment faciliter l'accès à une nourriture saine, accessible à tous, respectueuse du territoire et de celles et ceux qui l'habitent ?
Qu'est-ce que ce thème nous évoque d'un point de vue spirituel et/ou théologique ? :

Genèse 2 ... un jardin ... une invitation à cultiver et garder ...
Celui qui cultive son champ est rassasié de pain, mais celui qui poursuit des choses vaines est dépourvu de sens. Proverbes 12

Dans le texte biblique, la moisson, les vendanges, les récoltes sont autant de bénédictions que le Créateur nous accorde. Observer la nature, la respecter,... et elle nous apporte en retour ce qu?elle a de plus beau. Nous pouvons le constater : les déserts refleurissent, les sols retrouvent leur capacité de rétention en eau, les sols deviennent plus fertiles et la terre produit son fruit.
Saint François parle de "notre soeur notre mère la terre" mère nourricière

Parabole du semeur, du bon grain et de l'ivraie ... de la vigne ...
Jésus Pain de Vie ... se donne en nourriture ... et l'invitation de Jésus "donnez-leur vous même à manger"
Eucharistie : repas partagé ... repas "sacré"
Est-ce qu'il y a déjà des initiatives sur le diocèse ? : Oui
Si oui, lesquelles ? : Un certain nombre d'initiatives individuelles et collectives liées au manger local et sain dans le respect de la terre, de l'environnement et des hommes (santé)
Les chrétiens sont présents, actifs, initiateurs de certaines comme :

Collectif "Du champ à l'assiette" : L'objectif est de contribuer au développement d'une agriculture locale et agro-écologique, favoriser la mise en place de circuits courts de produits biologiques, locaux, de saison et équitables. «Solidaires, pour la santé de nos enfants et celle de la terre» Equitable, bio et local, c'est l'idéal, vers une autonomie alimentaire, sans pesticide
AMAP et chantiers participatifs, aide à l'installation de jeunes maraichers, conférence-débat, interpellation des élus etc ...

Balade "jardins et biodiversité" : découvrir des techniques (anciennes et nouvelles) de jardinage au naturel et partager un moment convivial
PAT Plan alimentaire territorial de l'agglomération de Montbéliard (72 communes 142 000 habitants)
ARSEC, une nouvelle association loi 1901 : Aux Rencontres Solidaires Et Cultivés. Initiative en accord avec l'Equipe d'Animation Paroissiale. Fonctionnement autour de 3 axes : l'éco-responsabilité, le partage de savoir-faire intergénérationnel et la culture sous toutes ses formes. Mise en place d'un jardin partagé autour de la chapelle de la commune de Nommay.
Carême avec le CCFD Terre solidaire 2020 sur le thème "L'heure de l'agroécologie a sonné" Juste avant le confinement : soirée paroissiale intergénérationnelle de réflexion, de partage de nos pratiques locales et découverte d'initiatives dans d'autres pays
Festival AlimenTERRE avec le CCFD Terre solidaire (soirée film-débat, animation dans les écoles, etc ...)
Marche interreligieuse sur le thème de la terre nourricière "Terre à bon Dieu" sur le site des lacs du Malsaucy (proximité de Belfort)
Qu'est-ce qui nous semble manquer ? :
la conscience du lien entre foi chrétienne et engagement individuel et collectif avec la société civile, avec les différents acteurs qui participent à cultiver, produire et nourrir ...
agir pour une alimentation durable et solidaire et contribuer au droit à l?alimentation ici et ailleurs.
Y'a-t-il des propositions d'action pour mon diocèse? : Oui
Si oui, lesquelles ? :
Recréer du lien avec la terre nourricière, la création ... des liens avec ceux qui la cultivent ... Quelle est la vocation de la terre ? quelle est notre vocation ?
Commentaires éventuels : Une formation du CERAS interessante : une session de formation annuelle de 4 jours, autour de questions sociales, économiques, politiques.
En 2021, la session aura lieu du 1er au 4 février, au Centre Sèvres (Paris 7e), sur le thème « Face aux crises : penser, agir, espérer local ? »

Crises climatique, sanitaire, sociale, économique? les crises que nous traversons et qui nous traversent redonnent des lettres de noblesse à l?échelon local, vécu comme un lieu de relations tangibles où s?ancre notre quotidien, d?acceptation des limites qui font vivre, et dans lequel beaucoup voient le niveau par excellence de la résilience.

Relocalisation, autonomie alimentaire, démocratie locale, voire « localisme »?si de nombreuses solutions d?avenir prennent racine dans ce territoire à définir, la solution d?un « tout local » peut poser question. Peut-on vraiment tout relocaliser ? Ne risque-t-on pas de renforcer les inégalités territoriales ? La solidarité n?implique-t-elle pas des relations à une échelle plus globale, dans le respect de la subsidiarité ?

L?objectif de cette session est donc d?interroger, à la lumière des travaux de recherche, d?expériences vécues et de la doctrine sociale de l?Eglise, la place du territoire comme dimension à privilégier et échelon de résilience pertinent face aux crises.

Acteurs de terrain, chercheurs, associations, personnalités politiques viendront échanger et témoigner de leur expérience.
Avec : Dominique Bourg, Véronique Albanel, Hervé Le Bras, Eric Piolle, et bien d?autres?