Rapprocher les agriculteurs conventionnels et les agriculteurs en bio

Nom de l'initiateur·trice de l'atelier : Christine Bouvet
Noms des participant·es : Mgr Luc Crepy, Emmanuel de Maupeou, Maïté Massot, Jacques Pézot, Philippe Dorchies, Valérie Palin, Mgr Jean-Pierre Batut, Marie-Andrée
Description / éléments importants de l'échange : Constat
Communication très compliquée. Mépris de la part du conventionnel. Bloqués pour évoluer. Mais aussi frappés par l'agribashing. les bios se sentent marginalisés. Comment partager ensemble en tant que chrétiens. On oppose les deux agricultures alors qu'elles sont complémentaires. Grande méfiance des bios envers les conventionnels.
Idées :
Comment on peut leur montrer qu'ils peuvent sécuriser leurs revenus
En bio dans l'élevage on est plus à l'aise que les traditionnels pour le lait aussi pour le blé
L'Eglise doit pouvoir donner le rôle sacré de la terre. Don de Dieu que je ne dois pas abîmer.
Rappeler au consommateur qu'il doit aussi respecter le travail des hommes.
Épanouissement de l'homme qui produit et qualité de vie.
Intervenir sur l'idéologie de la production.
l'Eglise pourrait créer la rencontre
Penser aussi à l'acte d'achat (prescripteur)
Que chacun puisse se dire son histoire dans le respect et l'écoute fraternelle
Echange de compétences
Partir du socle commun qui est la terre
Quel plan d'actions pour la suite ? : L'Eglise est le lieu pour favoriser les rencontres. Trouver des modes de partage et aborder ensemble les questions difficiles et d'opposition. Prendre appui aussi sur les mouvements.
Commentaires éventuels : Très riche et belle expérience