On n'apas vu venir les choses

Nom de le la personne à l'initiative de l'atelier : Mgr Nicolas SOUCHU
Description / éléments importants de l'échange (pas de réponses obligatoires) : : Les décideurs en matière d'agriculture n'ont pas tous les clés de compréhension
On a de l'offre, mais y aura-t-il des demandes en face. De grandes disparités vont arriver.
De la nourriture il y en a, mais des personnes ne pourront pas toutes acheter.
Problème de l'eau qui se raréfie.
Mauvaise perception de l'agriculture. Sentiment dans les médias que le bio va tout sauver.
Qu'est-ce que ce thème nous évoque d'un point de vue spirituel et/ou théologique ? : Pouvoir continuer la joie de produire de la nourriture essentielle à la vie.
Permettre aux agriculteurs de se retrouver pour échanger, s'encourager devant les difficultés.
Est-ce qu'il y a déjà des initiatives sur le diocèse ? : Oui
Si oui, lesquelles ? : Chaque année est organisée une soirée avec et pour le monde agricole. : thème de 2020 : se redire la joie de notre métier

Au niveau de la chambre d'agriculture, un sociologue aide à discerner ce que pourra être l'agriculture de demain. Aide à mettre les gens à travailler ensemble
Qu'est-ce qui nous semble manquer ? : De même que dans l'Eglise il est difficile de rejoindre les jeunes, dans le monde agricole les jeunes ont une toute autre logique. La JAC avait formé des militants chrétiens. Ceci n'existe plus. Le syndicalisme n'attire plus les jeunes.
Y'a-t-il des propositions d'action pour mon diocèse? : Oui
Si oui, lesquelles ? : L'Eglise veut être présente aux territoires. Ce n'est plus le prêtre seul qui est figure de l'Eglise. Des chrétiens engagés dans le monde agricole sont reconnus comme tels.
Questions ou besoins à remonter à la CEF : Est-ce qu'il y aura du ressort chez les agriculteurs de demain ?
Comment le dérèglement climatique va-t-il contribuer à changer la manière d'être agriculteur ?
Réfléchir aux lieux d'épanouissement des agriculteurs (attachement à la terre, passion pour les animaux, joie de nourrir les êtres humains).