Le rôle de l'église pour inspirer un changement dans notre regard sur la nature

Nom de le la personne à l'initiative de l'atelier : Richard Francis, Apeh (Chargé de Mission écologie Intégrale)
Description / éléments importants de l'échange (pas de réponses obligatoires) : : C'est le résultat de la réflexion collective du groupe de chrétiens du diocèse de Rennes, qui se sont réunis par vidéoconférence le 30 octobre 2020 en raison du contexte sanitaire actuel pour réfléchir sur le thème principal de la prochaine assemblée plénière des évêques : "Cultiver la terre et se nourrir", guidés par l'encyclique "Laudato Si.

Nous retenons que l?agriculture et l?alimentation, qui vont de pairs, sont des enjeux locaux et globaux cruciaux, au niveau social et environnemental. L?Homme doit prendre à bras le corps la mission qui lui est confiée de cultiver et garder la terre, mais aussi ses frères en humanité. L?Eglise peut impulser un changement de regard, de prédateur à gardien, que nous portons sur la nature et incarner cela par des propositions concrètes spirituelles mais aussi plus largement sociétaux. L?Eglise peut accompagner dans ce moment d?urgence et de bouleversement des systèmes agricoles. Voici quelques-uns des éléments importants qui ont émergé de notre réflexion

- L?agriculture a un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le changement climatique car émettrice de gaz à effet de serre à l?échelle mondiale, mais aussi dans la préservation de la biodiversité, et bien sûr pour nourrir en qualité et quantité l?humanité, et ce dans les divers contextes socio-climato-économiques.
- La sécurité alimentaire est un enjeu de paix mondiale, transversale avec tous les enjeux actuels (climat, paix, perte des terres agricoles, diminution du nombre d?agriculteurs?)
- Il est nécessaire de préserver des espaces pour la vie sauvage, car la nature a une fin en soi qui échappe à l?Homme et ne se réduit pas à son utilité pour l?Homme.
- Faire attention à ne pas confondre idéologie écologique et science de l?écologie.
- Si la situation est alarmante et urgente en terme d?action soyons tout de même humbles car « le vivant n?a pas dit son dernier mot », le vivant est complexe et il reste beaucoup à découvrir sur son fonctionnement et des applications en terme de systèmes agricoles
- La formulation choisie » cultiver la terre et se nourrir » est heureuse car permet à tous de se sentir concernés, que l?on soit producteur ou consommateur : nous sommes tous responsables.
- Deux grands défis attendent l?agriculture, exprimés dans Laudato si?: d?une part l?enjeu écologique et d?autre part l?enjeu social, pour redonner une dignité et noblesse au métier d?agriculteur aussi stigmatisé, permettre de meilleures conditions de travail
- Nous vivons une situation d?urgence, l?Eglise dans sa posture doit proposer des chemins de pacifications, dans la lucidité des problèmes à résoudre.
- Comment l?Eglise permet à des jeunes de se questionner sur le métier d?agriculteur et son sens ? Comment renouveler la génération partante d?agriculteurs ?
- Il est nécessaire d?agir ensemble, et d?inclure chacun dans la réflexion d?un changement pour ne pas laisser certains sur la touche (par éloignement avec l?Eglise, manque de formation ou notion sur l?agriculture?). Il est difficile de faire avec tous, mais la diversité est un enjeu à relever.
- Le monde est de plus en plus urbanisé : comment rendre l?urbain vivable ? quelle place pour la nature ?
- Cultiver la terre : mais nous devons aussi nous cultiver, nous former
- Une des principales préoccupations des agriculteurs bretons est la main d??uvre et la reprise des fermes par les nouvelles générations.
Qu'est-ce que ce thème nous évoque d'un point de vue spirituel et/ou théologique ? : - Il est nécessaire de prendre en compte la responsabilité de l?Homme qui doit gérer et garder la nature sans la détruire (en référence à la Genèse)
- On remarque la diminution du nombre d?agriculteurs et agricultrices dans nos paroisses. Comment l?Eglise propose une écoute aux agriculteurs, les inclue ?
- L?Eglise peut renouveler notre regard sur la nature en proposant la contemplation devant la merveille qu?est la Création, sa beauté.
- Comment l?Eglise peut nous aider à entrer dans une démarche de contemplation, y compris pour des personnes avec une vision « technicienne » de la nature ?
- De quoi se nourrit-on ? c?est une question à double niveau, que la théologie, notamment théologie de l?écologie, peut venir éclairer.
- L?Eglise doit jouer un rôle d?éveilleur de conscience et d?éducation, de formation, tant sur le plan spirituel (théologie, lien Homme-nature, Créateur-Créature) que culturel dans la connaissance mutuelle entre agriculteurs et reste de la société civile, entre urbain et rural, entre nouvelle génération et aînés.
- Comment l?Eglise peut-elle accompagner l?agriculture durable localement, comment peut-elle donner une impulsion spirituelle et théologique en ce sens ?
Est-ce qu'il y a déjà des initiatives sur le diocèse ? : Oui
Si oui, lesquelles ? : Nous avons cité, de façon non exhaustive, certaines actions mises en place dans les diocèses. Il s'agit notamment au niveau de l'archevêché, des paroisses, des différentes associations et mouvements au sein du diocèse

Parmi les propositions dans le diocèse de Rennes, il y a des paroisses qui ont mis en place le label Eglise Verte.

Il y a également la proposition de la Pastorale des Jeunes (et Silo) d?organiser des weekends (CAP, TIM et Yes for Lord) avec le thème du respect de la création et de la contemplation.

Le diocèse a également créé un nouveau poste de chargé de mission écologie intégrale et sauvegarde de la création sous le pôle service de la charité pour la mise en ouevre d'un etat des lieux de la prise de conscience dans le diocese de Rennes de "l'ecologie integrale" et de "la sauvegarde de la création" (Laudato SI', Partie IV; §14).

Par les Mouvements :
- Scouts et Guides de France : Résolution en 2019 de s?engager pour une conversion écologique dans le souci du respect de l?autre et de la nature. Exemples d?actions ponctuelles : soirée Laudato si? auprès de jeunes de 8 à 17 ans, camp de « démonstration » avec des douches et fours solaires, sensibilisation à l?alimentation ; préparation d?un Escape Game sur Laudato si?
- CCFD Terre Solidaire : propositions pour le Carême, cette année sur le sujet « nous habitons une maison commune » qui fera le lien entre Laudato Si? et Fratelli Tutti.
- MRJC: l?écologie, l?agriculture font partie de l?ADN du MRJC et de ses orientations nationales comme départementale. Durant les rassemblements et évènements, la nourriture bio et locale est privilégiée, les jeunes gèrent eux-mêmes la vie quotidienne dont les courses, ce qui permet de réfléchir sur le sujet de l?alimentation et faire ses achats en conséquence. Le MRJC35 a une équipe de jeunes de 18-30 ans sur le sujet de l?agriculture, qui visite des fermes et réfléchit sur le sujet de l?installation agricole. Le sujet de l?écologie est présent dans toutes les équipes de jeunes du territoire et les préoccupe, dont une équipe qui a organisé un camp dans une ferme et une seconde qui prépare un Escape Game itinérant sur l?environnement pour faire de la sensibilisation en milieu rural à travers le jeu. Les jeunes expriment le besoin de se sentir soutenus, faire partie d?un collectif et d?être accompagnés sur le sujet de l?écologie.
- CMR : Il y a une commission agricole, dont certains membres sont des agriculteurs conventionnels qui se sentent stigmatisés. La plupart des membres du CMR sont sensibilisés à la question d?agriculture durable, circuits courts etc. Une équipe a décidé de rencontre un groupe d?agriculteurs qui met en place une unité de méthanisation. L?enjeu est d?établir un dialogue, de se connaître mutuellement et humainement.
  • Enseignement catholique :
Utilisation de la Fresque du Climat pour sensibiliser petits et grands aux enjeux globaux.
  • Chrétiens Unis pour la Terre : organisation d?une formation sur Laudato si?, de propositions pour la saison de la création, participation à des manifestation et rassemblements, réponses aux sollicitations de paroisses pour des interventions, participation cette année à l?écriture d?articles pour le journal Eglise en Ille-et-Vilaine sur l?écologie.
  • Groupe écologie et foi
En paroisses (ex : célébration pour la saison de la création à Montauban de Bretagne)
Qu'est-ce qui nous semble manquer ? : - Il nous manque des propositions en terme de formation et éducation.
- Il y a des initiatives ponctuelles mais il manque du lien et un mouvement d?ensemble, d?engagement collectif.
- Inclure davantage le monde agricole en paroisse, en Eglise
Y'a-t-il des propositions d'action pour mon diocèse? : Oui
Si oui, lesquelles ? : Davantage promouvoir le label Eglise Verte qui donne un cadre possible pour cheminer en paroisse, bon support pour développer des initiatives concrètes
- Pour les mouvements : apprendre à travailler davantage ensemble, à communiquer sur ce que chacun fait et avoir une connaissance des projets portés par les uns et les autres.
- Faire la démarche « d?aller vers » pour se connaître (visite de fermes etc.) en bienveillance
Questions ou besoins à remonter à la CEF : Besoin de redonner de la place à la contemplation de la Création dans les rites, par exemple les pardons et les bénédictions. C?est assez simple et cela aurait beaucoup de force symbolique.