Gaspillage et sobriété

Nom de l'initiateur·trice de l'atelier : Ernestine GROTTO
Noms des participant·es :
  • Guy de Kerimel Françoise Michaud marie-madeleine Caseau André Marceau , Pascale vollé, Anne-Sophie Vaxelaire Teisserenc Marie Pierre
-danielle
Description / éléments importants de l'échange : -Etre consommateur et responsable : prévoir et accueillir ce que donne la terre , à la saison ;
Dans l'enseignement catholique effort sur éduquer ; je mange ce dont j'ai besoin à la cantine
pourquoi cautionner un choix toujours plus grand? (yaourt...?)
-éduquer à la sobriété :elle peut rendre heureux
-éduquer aux légumes "moches" éduquer aux fruits et légumes "hors normes" (petit ou moches ou tâché),discerner par rapport à la séduction de la publicité, Adhérer au panier partagé,
sobriété : ascèse spirituelle ? les temps liturgiques nous le rappelle ( Carême: lien avec notre production , avec ceux qui manquent , temps de relecture , il existe le dimanche de l'écologie 1 fois par mois ,: sortir de nos églises , monastères)
-consommateur: acte d'achat citoyen pour chacun , ajuster mes achats à mes besoins
agriculture et hauts rendements demandé pour rentabiliser une exploitation mais risque de surproduction : quelle régulation sinon destruction de nourriture ?Colère devant la destruction de nourriture saine.alors que certains ont faim ici en France avec la crise du Covid
La nature est généreuse(parfois trop et les fruits tombent à terre mais plus le temps de faire des confitures de faire de bocaux, savoir faire perdu par manque de temps)
  • Dérives d'une société de consommation
reconnaître que le gaspillage est complexe mais nous pouvons agir en décidant à plusieurs de contacter les grands groupes pour moins d'emballage : nous avons la force de nous unir pour agir
Quelles nouvelles idées/projets à mettre en oeuvre concrètement dans mon diocèse ? : Créer le dimanche de l'écologie une fois par mois et inviter largement quitte à sortir de nos églises pour aller à la rencontre