Formation éclairage sur le sens

Nom de l'initiateur·trice de l'atelier : Gonzague Le Bigod
Noms des participant·es : Jean Benoît Cavalier viticulteur Bio nord de Montpellier
Mgr Guy de Kermiel Isère Vienne (38)
Gonzague le Bigod groupe réflexion écologie intégrale Paray le Monial (71)
Marie Pennec CMR Finistère (29)
Pierre et Thérèse Elise MARZE conseiller d'entreprise et étudiante en agriculture Roannais (42)
Description / éléments importants de l'échange : JB Cavalier: agriculteurs au quotidien en situation de faire des choix qui ont de grandes conséquences. Redonner du sens aux chois techniques, aux gestes techniques.
Pour le consommateurs, les choix sur la façon d'acheter.
On est soumis à des publicités qui nous influencent, de façon un peu folle.
Que l?Église puisse aider à une réflexion là dessus, sur le sens.

Pierre: Importance de Laudato si, une parole universelle qui donne du sens et m'a rejoins dans mon expérience quotidienne et m'a inciter de passer de l'observation à l'action, avec de bonnes bases sur lesquelles bâtir. Puis les assises chrétiennes de l'écologie qui ont été l'occasion de déploiement aux niveaux théologiques, philosophiques, scientifiques, de rencontres, de témoignages, d'échanges de pratiques et d'expériences. Puis le forum Zachée en 2016 sur Laudato si, dans la même dynamique.

Mgr Guy de Kermeil: l?Évangile doit s'incarner sur tout ce qui fait notre vie. La Sallette: s'ils se convertissent les pierres deviendront des monceaux de blé. Sagesse de la Genèse, Laudato si triple alliance entre les être humains, avec la terre, avec Dieu; fondement de tous nos choix.
Nous devons nous aider de la science. Mais recherche qui doit être appuyée par des éléments fondamentaux. Ne pas avoir honte de l?Évangile, ne pas rester complexés. L?Église a beaucoup à apporter à la société, un art de vivre.

JB Cavalier: pauvreté, fraternité, création, l?Église doit en parler. Message sur l'éthique qui ont du mal à être audible. Écho au quatre coin du monde lorsque l'on parle du lien à la création, à la nourriture, au savoir faire, question universelle.

Pierre: Effectivement la parole de l'Eglise sur la création, sur se nourrir, permet de rejoindre des personnes non croyantes ou loin de l'Eglise.

Gonzague: comment rassembler tous les acteurs? Occasion de se rejoindre à travers la parole de Dieu.

JB Cavalier: force du témoignage pour être efficace. Choix d?agriculteurs, choix de consommateur. Lieux de partage de pratiques.

Guy de Kermiel: dans la joie de l?Évangile, François site Saint François qui invite ses frères au témoignage et si besoin par la parole. Besoin de transcendance, sinon impact destructeur. Transcendance donne du sens. Recevoir ce qui est créé. Transmission aux générations suivantes. Comment je transmets.

JB Cavalier: les solutions, on ne les a pas tout seul. Collégialité. Relation avec les autres.

Pierre: ce fut mon expérience aux assises chrétienne de l'écologie où j'ai rencontré des personnes de mon village, non croyantes ou non pratiquantes, à qui il m'a été donné de faire un témoignage que Jésus les aimaient et qui du coup (s'est leur retour) ont eu envie d'aller à la source (participation à un parcours Alpha, à un parcours Zachée, à un groupe de prière et maintenant un groupe biblique).

Gonzague: intérêt d'avoir une alternance entre témoignages et formations. Se former au témoignage. Dimension transcendante et dimension très concrète.

Mgr Guy de Kermiel: donner envie aux gens de creuser. Nécessité de formation. Cela passe par les rencontre, être présent là où nous sommes, dans la rue, lorsque l'on va faire ses courses... Occasions d'apprivoisement. S'insérer naturellement dans son milieu. Être là. Humanité, bienveillance. Attirance, puis formation sur le sens que l'on donne à notre vie.

JB Cavalier: dimension de la connaissance des textes bibliques, on n'en parle pas très souvent. Attention particulière et insistante là dessus pour assimiler tout cela. Se réapproprier la parole de Dieu, se réapproprier la création pour retrouver le sens de notre métier d'agriculteur. Cela fera en sorte que les chrétiens soient plus témoins.
Quel plan d'actions pour la suite ? : Travailler une qualité de présence là où on est, se soutenir les uns les autres. Témoignages à travers un partage. Se former à témoigner. Que ce témoignage donne envie de découvrir où est la source. Et ainsi de suite.
De la parole du Pape (Laudato si), puis de celle des évêques, avec un travail collégial en amont, donner des bases théologiques, philosophiques pour orienter les choix quotidiens. Proposer des événements (type assises chrétiennes de l'écologie à Saint Etienne en 2015, forum Zachée Laudato si...) ouverts aux croyants non croyants pour partager, témoigner, rencontrer, donner envie d'aller plus loin et de chercher à la source. Proposer des fraternités locales pour partager, découvrir, mettre en ?uvre dans nos vies, autour de la paroles de Dieu (groupes bibliques), de la doctrine sociales de l?Église (type parcours Zachée), l'évolution de nos comportements, de nos modes de vies (en tant que producteurs, de consommateurs)...