Les Différenciations clés



Les différenciations clefs sont une des méthodes utilisée dans les apprentissages de la "Communication Non-Violente" selon Marshal Rosenberg. Ci-dessous un démarrage, une amorce de quelques différenciations qui seraient "clefs" dans le domaine de la Gouvernance Partagée.

Comment apprend-on grâce aux différenciations clefs ?


La flaque est plus petite qu'une mare, la mare plus petite qu'un lac, le lac plus petit qu'une mer. C'est ainsi que par différenciation, entre ce que nous connaissons, et ce que nous ne connaissons pas, nous pouvons apprendre des concepts ou idées nouvelles. Il y a une infinité de combinaisons par le mécanisme des différenciations. Les "différenciations clefs" visent à identifier des concepts supposés clefs ou majeurs ou prioritaires qui vont peut être permettre à une personne d’appréhender un nouveau concept.

Il y a de multiples façons de progresser. L’apprentissage par les différenciations est une méthode, en soutien d’autres méthodes, pour apprendre. C'est faire l'expérience de deux positionnements, corporellement et intellectuellement. C'est mesurer l'écart, la différence entre les deux positions. En mettant côte-à-côte deux mots, ou concepts, et en partageant ce en quoi ils peuvent être différents ou proches. C’est aussi un moyen de clarifier les mots, de proposer un langage commun.

C'est nous permettre entre nous et peut-être à d'autres de vivre la différence entre une première façon de voir ou de vivre une situation et une deuxième façon.

Le sujet qui nous intéresse ici est ce que nous nommons la "Gouvernance Partagée".

Appliquer les différenciations clefs à la gouvernance partagée


En utilisant les différenciations clefs, la proposition est de goûter à une transformation de notre conscience, à un autre regard sur une proposition de faire ensemble, nommée la "Gouvernance Partagée". La proposition est de différencier et de clarifier des mots à travers nos ressentis. Il ne s’agit pas de poser les mots d’une définition qui serait définitive.

Un premier exemple de différenciation clef : gouvernance verticale, horizontale ou en profondeur


Nous connaissons la gouvernance verticale. C'est le chef qui décide. Il y a de nombreux avantages avec cette verticalité. Et l'idée n'est pas de dire qu'il y a une mauvaise façon de faire et une bonne façon de faire. Notre intention est de montrer qu'il y a différentes façons de faire. A chacun de choisir ce qu'il a envie de vivre ou d'explorer. Donc nous connaissons toutes et tous la gouvernance verticale.
Ensuite peut être que certains connaissent la gouvernance horizontale. C'est une organisation où tous les membres d'un groupe peuvent intervenir et participer aux décisions. Ces deux types de gouvernance sont des extrêmes. Nous aimons aussi présenter une troisième dimension que nous appelons la gouvernance en profondeur, où je vais m'exprimer depuis mon coeur, depuis mon corps.
Une des façons de présenter la Gouvernance Partagée pourrait être de dire que c'est une gouvernance en trois dimensions où je peux à la fois avoir des moments où je vais exprimer ma verticalité, d'autres moments où l'horizontalité sera choisi et enfin d'autres moments où la profondeur sera choisie. Et donc une différenciation clef pourrait être de distinguer la Gouvernance Partagée dans ces trois dimensions en comparaison avec une gouvernance uniquement verticale.

Dans notre conception, l'intention est de vivre, machouiller, expérimenter, discuter, contester, débattre, tester, partager le nouveau concept. Et certainement pas de croire sur parole ce qui est écrit ou dit. Nous croyons par contre que cette différenciation clef peut permettre de soutenir le partage du sujet d'abord avec soi-même et peut-être ensuite avec d'autres personnes.

Prenons un autre exemple de différenciation clef : l'animation ou la facilitation. Cette différenciation n'est pas spécifique à la Gouvernance Partagée et en même temps c'est indispensable, selon nous, à un projet de Gouvernance Partagée.

animation ou facilitation


Nous connaissons toutes et tous des expériences d'animation, ne serait-ce que dans les médias, de personnes qui animent une émission, un échange, un débat, une réunion. L'animateur ou animatrice garantit l’énergie du moment, insuffle l'âme, ouvre les esprits. Il ou elle est la locomotive de la réunion. Avec parfois l'excès que nous connaissons du responsable du groupe qui prend toute la place, qui fait les questions et les réponses.

La facilitation consiste à soutenir le groupe, à poser le cadre de sécurité, à être au service du projet et de la relation, à recentrer sur le sujet en fonction de la commande. Il fait circuler l'énergie, au service de la vie, de la joie. Il permet de se relier, d'être créatif, d'expérimenter avec simplicité et légèreté.

Quelles différenciations clefs pour sentir la différence ?


Après ces deux premiers exemples de différenciations clefs dans le domaine de la Gouvernance Partagée, nous vous proposons ci-dessous une première liste. Et tant mieux si cette liste est contestée, déviée, partagée, et revue de fond en comble.

Nous connaissons les réunions avec un ordre du jour préparé à l'avance et nous pourrions les comparer aux réunions de triage des sujets via les tensions.
Nous pouvons aussi différencier :
une élection du meilleur candidat d'une élection sans candidat.
Les votes majoritaires des votes à choix multiples.
Les rôles opérationnels des rôles structurels.
Il y a aussi de nombreuses différenciations clefs autour des types de réunions : stratégique, gouvernance, opérationnelle ou relationnelle.
Le rôle de secrétaire dans une réunion classique du gardien de la mémoire (ou scribe) proposé en Gouvernance Partagée.
Le comment du pourquoi.
Le groupe du cercle.
La personne du rôle.
Le vote majoritaire ou le consensus du consentement.
La préférence de l'objection
...

Notre intention dans cet article est d'ouvrir le sujet. Nous avons la croyance que nous ne sommes qu'aux prémices de nouvelles formes d'organisation des sociétés humaines en lien avec les évolutions psychiques et sociétales décrites dans la spirale dynamique.
Sans devancer le processus d'évolution, nous souhaitons soutenir et accompagner ce mouvement en utilisant une méthode d'apprentissage, parmi d'autres. C'est notre pierre à l'édifice, notre goute d'eau de colibri. Suite à plusieurs ateliers de pratique et de partage du sujet nous sommes en préparation d'un document plus complet listant plus en détail ces différenciations ainsi que d'autres différenciations que nous croyons clefs.

CC-BY-SA Renaud Anzieu

Pour rejoindre le travail en cours sur les différenciations clefs, pour apprendre et contribuer depuis votre expérience, même petite, contactez Renaud Anzieu depuis le grand jardin , facilitateur du groupe sur les différenciations clefs. (si vous n'êtes pas encore inscrit, il sera nécessaire de vous créer un compte pour accéder à l'agenda partagé, aux ressources diverses et pouvoir échanger avec Renaud et les membres du groupe.