Développer l?écoute, le dialogue et le respect entre des approches différentes de l?agriculture

Nom de le la personne à l'initiative de l'atelier : Bernadette HAUTCOEUR
Description / éléments importants de l'échange (pas de réponses obligatoires) : : ( Je n'ai pas trouvé le diocèse de CAMBRAI dans la liste proposée...)
Cette fiche est le résultat d'une réunion organisée entre des représentants du CMR, Le MRJC et le Réseau Laudato si' du diocèse de CAMBRAI

Quelles thématiques de discussions le sujet vous inspire-t-il ? partage de vécus, savoirs, questionnement éthique, spirituel?).
1. Un questionnement sur les pratiques agricoles :
  • Faire un pas vers plus d?écologie, vers une généralisation de la prise de conscience, avec encore des résistances (aussi une question de génération) mais « L?agriculture conventionnelle est nécessaire car s?il n?il n?y a plus que des réseaux locaux, on n?arrivera plus à entretenir le paysage ni à nourrir tout le monde »
  • Les jeunes agriculteurs qui ont fait un Tour de France agricole, ont le désir de re-questionner le métier : Comment produire et vivre de son travail ? en sachant que les axes de réflexion (économique, sociale, environnementale) sont complexes. Ils sont aussi attentifs à la perception du « vivant », à entretenir, protéger le « vivant » dans une certaine spiritualité.
De manière plus générale, les jeunes vivant en milieu rural, sont sensibles aux questions d?alimentation, pour qu?elle soit plus naturelle, saine, locale, avec moins de viande, dans le respect des savoir-faire des paysans (maraicher, ferme laitière, apiculteurs?) et des artisans (fabrication du pain à l?ancienne par exemple), le respect de la terre (permaculture) et des animaux.
  • Dans le diocèse de Cambrai, la diversité agricole est représentée : des terres plutôt d?élevage, ou des petites surfaces propices au développement du « bio », et des grandes cultures céréalières. On peut aussi trouver chez le même exploitant du bio et du non-bio, autrement dit la diversité au sein d?une même exploitation !
La demande étant forte, on assiste à un développement des circuit courts, des ventes à la ferme, de la vente à distance (« La ruche qui dit oui »). Tout ceci allant vers une évolution des pratiques agricoles MAIS la difficulté est de ne pas OPPOSER les les uns aux autres et c?est là qu?intervient le rôle du LIEN dans l?église, avec comme objectif d?aller dans le sens de « Laudato si » mais dans le respect de tous. (cf rôle du CMR )
Enfin, comment vivre en étant de plus en plus tiraillés entre pouvoir produire de façon rentable (au moins se verser un salaire) et arrêter de fournir une alimentation que l?on sait mauvaise contradiction pouvant conduire au suicide : cf prévention du suicide des agriculteurs mise en place) ?
2. La conscience d?être dans des systèmes puissants qui régissent tout cela : le pouvoir énorme de la grande distribution, des industries agro-alimentaires, la PAC (avec des subventions plutôt aux grandes exploitations), les lobbies de la pétro-chimie (pesticides, semences?) la politique internationale ( tout dernier revers : les pays musulmans achètent leur blé à la Russie plutôt qu?à la France en représailles ?) . Que faire ?
3. Un autre axe de réflexion : voir la question du côté du consommateur :
Se nourrir ? : acte complexe et élément fondateur de l?identité individuelle, du lien social et de l?appartenance sociale. Qu?est-ce qui guide nos choix alimentaires- (quand on a le choix !) ? ( le prix, la connaissance de nos besoins physiologiques, la santé, les habitudes (héritées de la famille), le « savoir cuisiner », l?envie de tel ou tel aliment, la publicité, le militantisme ( vegans, locavores, la religion, la solidarité avec les agriculteurs, les éleveurs..)
Qu'est-ce que ce thème nous évoque d'un point de vue spirituel et/ou théologique ? : 1. L?église est le lieu par excellence de la fraternité, donc appelée sans cesse à créer du lien entre tous.
2. « Le Royaume de Dieu ne consiste pas en des questions de nourriture ou de boissons » Rm 14, 17. Et pourtant? Jésus mangeait avec tout le monde, il est question dans la Bible de jardins, de fruits, de champ (un grand, à moissonner), de vignes (à vendanger), de noces, de banquet, de « pays ruisselant de lait et de miel, avec des viandes savoureuses » « Le jour viendra où le Seigneur préparera pour tous les peuples un festin sur sa montagne? ( Isaïe) Et l?eucharistie est bien un repas avec des éléments de la Création- pas n?importe lesquels- ce sont du pain et du vin qui deviennent Corps et Sang du Seigneur.
3. Avec Laudato Si la théologie de la création est revisitée. L?encyclique en insistant sur le « tout est lié » permet la rencontre des diverses approches de la foi : l?engagement pour plus de justice et de solidarité, la prière, et la relation à la création.
4. La relation au vivant est omniprésente dans la vie des Hommes, notamment dans les questions d?alimentation, de santé, de bien-être physique et moral. Cela passe donc par la culture agricole, l?alimentation, la méditation ou la prière. Il est sain de se requestionner sur notre relation à la nature et tout ce que cela englobe.
Est-ce qu'il y a déjà des initiatives sur le diocèse ? : Oui
Si oui, lesquelles ? : 1. Le CMR :
Mission très importante de garder le lien entre les « mondes » agricoles et entre le « monde agricole » et la société.
Exemple : une équipe locale avec des agriculteurs qui ont tous des pratiques différentes et sont de syndicats différents et qui réussissent à se parler, se respecter et même à écrire un texte commun (car « on se connaît, on s?écoute et on sait qu?on a besoin l?un de l?autre »)
- Travail avec le Parc Naturel Régional qui fait évoluer les pratiques agricoles
- Prévention du suicide chez les agriculteurs ? initié par le CMR et qui s?étend maintenant à d?autres pastorales du diocèse
- Informations de qualité sur les perturbateurs endocriniens (conférence-débat par un médecin cheffe du service d?endocrinologie à l?hôpital de Valenciennes)

2. Le MRJC : A travers en particulier les camps de vacances, offrir à des jeunes de découvrir des pratiques et à réfléchir par exemple sur le sujet « alimentation »

3. Le Réseau Laudato si? créé en 2019 : « Un réseau pour transmettre, faire remonter, échanger sur les sujets d?écologie intégrale. Un réseau transversal aux différents mouvements et services du diocèse, et pour nous rejoindre tous dans notre vie quotidienne. Le réseau a pour objectif de fédérer et soutenir les personnes sensibles à la sauvegarde de la création. Il veut promouvoir l?écologie humaine et intégrale définie par l?encyclique « Laudato Si? » du pape François (2015). Le réseau met en ?uvre les moyens suivants : la communication, (Site sur Cathocambrai : infos et ressources, approfondissement théologique et spirituel, « newsletter », articles dans différentes revues du diocèse), la promotion du label « Église Verte », l?animation de journées diocésaines. »

A noter également le développement des AMAP.
Qu'est-ce qui nous semble manquer ? : La transversalité entre les « mondes » voir ci-dessous la remarque sur ATD quart-monde?
Y'a-t-il des propositions d'action pour mon diocèse? : Oui
Si oui, lesquelles ? : Continuer de développer les échanges avec la société civile (Parc naturel, association « Terres de Liens » ( aides pour le rachat des terres par de jeunes agriculteurs), association « Arcade » sur le Nord-Pas de Calais (accompagnement des agriculteurs, artisans et commerçants en difficulté)
Accompagnement des agri suite Burn-out, des familles suite suicide en partenariat avec les structures existantes type MSA avec son réseau alerte

Favoriser les lieux de dialogue entre ruraux et urbains afin de désamorcer les tensions de voisinage avec portes ouvertes sur les fermes,
Continuer plus que jamais à se faire rencontrer les jeunes et les moins jeunes, les ruraux et les citadins, les étudiants et les agriculteurs dans un but d?échanges bienveillant et de construction de projets en commun.

Fédérer sur le sujet « alimentation » divers mouvements ex : ATD quart-Monde qui a fait un dossier complet et très documenté sur « Se nourrir quand on est pauvre » : connaître les déterminants des choix alimentaires de personnes d?un « autre monde » ! Ce qui pourrait permettre à chacun de mieux comprendre l?autre dans ses choix et ses motivations.
Faire redécouvrir la saisonnalité des fruits et légumes locaux : l?agriculture vit avec les saisons alors que le consommateur recherche à la fois les aliments de et hors saison ce qui est contre nature pour notre corps et très énergivore

Continuer de promouvoir la prise de conscience de l?urgence écologique, la mise en place de lieux d?échanges où chacun est invité à progresser dans le sens de la « sauvegarde de la maison commune » selon Laudato si??

Continuer à faire vivre des projets avec les jeunes qui les requestionnent, qui les rend acteurs de leur territoire, de leur corps, de leur consommation, de leur vie personnelle et collective.
Commentaires éventuels : Merci d'ajouter CAMBRAI dans la liste des diocèses !!

5°) Comment repartez-vous ?

« Heureuse d?avoir eu des échanges si riches, de découvrir des mondes qui me sont encore inconnus. Je suis reconnaissante d?avoir été conviée à cette rencontre et ai hâte de pouvoir échanger davantage. » ( MRJC)

Intérêt d?un échange et d?une écoute entre ruraux et urbains et aussi entre générations. Sûrement des transmissions sur l?histoire à développer !