Aller à la rencontre

Nom de l'initiateur·trice de l'atelier : Thierry et Stéphanie
Noms des participant·es : François Fonlupt, Denis Moutel,Jean Marie Chauvet,Thierry et Stéphanie, Paul Coulon, Brethous, Grégoire Catta, Jean François Huet
Description / éléments importants de l'échange : Se rencontrer pour se connaitre, plutôt que d'entendre, aller sur place.
Ex : Fusion de pastorale écologie et solidarité. Reims => ancienne base militaire devenue lieu de maraîchage.
Pour ceux qui habitent en ville => quel est leur contact avec l'agriculture?

Que l'Eglise favorise une rencontre dans le réel.
L'évêque pourrait être comme un catalyseur pendant ses visites pastorale.
Il n'existe pas d'espace de parole des agriculteurs en difficulté => l'église pourrait un lieu.

Contempler l'existant
Aller à la rencontre - Visite pastorale du monde rural

De l'agriculture existante, conversion, biologique, etc.
Se rencontrer pour se connaître se reconnaître
Stimuler la rencontre entre et avec les agriculteurs,
Diocèse Essonne, réseau des solidarité mais sur l'écologie peu présente
L'envol devenu ferme d'avenir, sur Reims un projet similaire (Bases aérienne devenue ferme)
Jumelage entre les paroisses,

Les sujets ne sont pas toujours possible entre chrétiens même dans l'église, comment se rencontrer réellement.
Côte d'Armor, clivages énormes, cependant des expériences permettent les rencontres:
- l'église peut être un catalyseur,
- Une grande souffrance, quand on doit investir ou changer d'agriculture
- Comme serviteur si nous pouvions
- Ne pas se donner bonne conscience avec les beaux modèles, il y en a d'autres....
Une expérience a permis que chacun puisse exprimer ses choix, les échanges ont permis une écoute,
L'église à une place dans le rural, elle est un lieu de médiation,
Quelles nouvelles idées/projets à mettre en oeuvre concrètement dans mon diocèse ? : L'évêque pourrait être comme un catalyseur pendant ses visites pastorale.
Aller à la rencontre - Visite pastorale du monde rural