agriculteurs et information

Nom de l'initiateur·trice de l'atelier : agnès Ballu
Noms des participant·es : Stéphanie Lefebvre
Description / éléments importants de l'échange : agriculteurs victimes de la mauvaise information.
même les personnes issues du monde agricoles ne connaissent plus ce qu'est l'agriculture
on ne pourra rien construire tant que l'on aura pas remis la place de l'agriculteur dans la société
le tourisme prime sur l'agriculture
les agriculteurs n'ont pas su parler de leur métier
avant de passer en bio il faut se poser les vraies questions
les agriculteurs sont prisonniers d'un système économique
mauvaise information sur les primes PAC
il y a une désinformation qui crée ce clivage entre le monde agricole et la société
le respect de la nature et le respect des terres doit commencer par le respect de l'Autre. il faut que chacun se remette en question.
il faut essayer de faire échanger les agriculteurs entre eux. il y a un travail à faire au sein même de la profession pour améliore la communication.
l?Église peut elle aider à cette communication ?
au bas de l'échelle les agriculteurs seraient plutôt d'accord mais plus on monte dans les échelons des Interprofessions plus chacun tire la couverture à soi et divise les agris.
les agriculteurs ne sont pas réellement représentés par leur instances professionnelles qui pourtant s'expriment en leur nom
qui va porter la voix des agriculteurs et comment va t elle etre portée ?
il faut remettre à sa place le métier d'agriculteur, le loisir a pris le pas sur tout le reste . cela semble une priorité de nos décideurs
reprendre l'information à la base et la porter. sachant que souvent on n'est censuré.
Quelles nouvelles idées/projets à mettre en oeuvre concrètement dans mon diocèse ? : proposer des rencontres sur des thèmes précis entre agriculteurs
favoriser le dialogue agriculteurs / citadins
diffuser largement la pensée sociale de l'Eglise