Agri-Tourisme

Nom de l'initiateur·trice de l'atelier : Maylis MAUVAIS
Noms des participant·es : Maylis Mauvais
Hugues de Woillemont
Vincent REMISE
Description / éléments importants de l'échange : Visites des fermes, cela ce fait dans certaines régions, c'est très valorisant pour tous! Agriculteurs et visiteurs.

Comment intégrer l'Eglise?

Création d'un pèlerinage gourmand! Créer un pèlerinage au cour duquel on fait des étapes dans des fermes. Retrouver la spiritualité du lien à la nature. Pèlerinage et réflexion sur la création.
En Italie, hébergement dans des fermes c'est assez développé. En France il y a de plus en plus de chambres d'hôtes. L'Eglise peut communiquer dessus. on peut faire un week-end resourcement dans une ferme.
Sur le chemin de st Jacques de Compostelle, plusieurs gîtes sont plus ou moins en lien avec des fermes.

Catéchisme: ouvrir un volet de l'importance de l'agriculture, de l'alimentation. Fruits de la terre et travail des hommes, donner cette sensibilité aux jeunes. Sensibiliser au gaspillage, au partage,...

Créer des jumelage paroisse urbaine/ paroisse rurale, créer un lien.

Woofing, des jeunes vont dans des fermes, pour découvrir, participer, vivre la vie de la ferme pendant 1 semaine ou plus. C'est pas très connu au niveau de l'Eglise. Cela peut être des vacances actives. Cela attire de plus en plus les jeunes. Beaucoup de jeunes se sentent et veulent s'impliquer. Respect de la création

Pastorale des saisonniers (ex: stations de ski, vendanges...) Comment on prends soins d'eux? Comment intégrer dans la paroisse? A la messe du dimanche? Un groupe de partage, de soutien en prenant en compte les contraintes de leur travail.

L'Eglise peut enregistrer une liste de fermes, avoir des références à proposer aux paroissiens,...
Intégrer la spiritualité dans le woofing par exemple...

L'Eglise doit aussi se rendre proche et chez des agriculteurs. Exemple d'un Evêque qui s'est rendu à une AG d'un syndicat agricole, cela a été très apprécié.
Certains agriculteurs s'isolent et l'Eglise peut être le moyen d'en sortir de cette solitude, recréer du lien avec la population.

Cela peut être une aide pour les communautés monastiques.
Quel plan d'actions pour la suite ? : Proposer dans chaque diocèse de réaliser un pèlerinage "au coin du champ", visiter quelques fermes en marchant vers un lieu de culte... parler de la création.
Créer des jumelage paroisse urbaine/ paroisse rurale (dans un même diocèse ou entre diocèses)
Création d'un registre, recenser les fermes intéressées. Rassembler les agriculteurs intéressés et les rendre instigateurs du projet.
Création d'un woofing d'Eglise, voir comment? Intégrer la spiritualité au woofing
A quel niveau proposer cela? Diocésain ou paroissial?
Intégrer les communautés monastiques et religieuses qui ont un savoir faire spirituel et agricole.
Idée de "Box tourisme" monastique, dans l'idée de visiter et participer à ces lieux.