23- Nourrir l'intelligence pour mieux se nourrir

Nom de l'initiateur·trice de l'atelier : Gonzague Le Bigot
Noms des participant·es : ? Gonzague Le Bigot (initiateur de la thématique)
? Mgr Luc Crepy (Puy en Velay)
? Mgr Renaud Dinechin (Soissons)
? Remy Toussaint (Agriculteur bio en Lorraine)
? Sophie Testut (Agricultrice, élevage en Dordogne)
? Jean-Benoit Cavalier
Description / éléments importants de l'échange : Nécessité d?éclairer l?intelligence pour passer à l?action de façon durable et féconde.
Par exemple, éclairer l?intelligence sur la réalité de la situation, comme l?ont fait Régis Dubourg et Aurélien Gonthier à l?assemblée plénière et éclairer l?intelligence de notre foi comme l?a fait le père Euvé.

Redonner aux agriculteurs, les valeurs essentielles (partage, fraternité) que nous trouvons notamment dans les évangiles.

Apporter un véritable éclairage sur les différentes formes d?agricultures.

Besoin de travailler une intelligence de la solidarité.

Partir de l'intelligence, redonner du sens pour réconcilier tout le monde.
Réfléchir aux fondamentaux de l'agriculture... demande une conversion pour sortir du schéma dans lequel on est.
Ouvrir aussi aux consommateurs.... éclairer aussi l'intelligence des consommateurs.
Trouver des lieux de rencontres pour parler, partager le sens, à partir des évangiles.... partir d'un éclairage commun pour avancer ensemble.

Pourquoi cet atelier ? Les préconisations de l'atelier de la semaine dernière ont un lien avec « Nourrir l'intelligence » : fort désir de mettre en place les formations dans le diocèses : autour de la genèse ; réintroduire relation de l'homme au créateur ; Promouvoir la connaissance mutuelle (l'Eglise peut-elle favoriser le lien, la solidarité, l'écoute mutuelle entre les acteurs du monde rural) Dimension de la paix interieur et de la réconciliation pour la reconnaissance mutuelle. Comment Adam peut-il se réconcilier avec la terre? et donc avec lui-même aussi. Comment l'homme retrouve qui il est ?
Quelles nouvelles idées/projets à mettre en oeuvre concrètement dans mon diocèse ? : Comment l?Eglise peut contribuer à nourrir l?intelligence des agriculteurs, à différents niveaux :
- Sur le sens, la finalité de leur labeur à la lumière de la foi, de la révélation. Aider chacun à retrouver sa relation au Créateur, sa relation à la terre, la relation aux autres hommes, sa relation à lui-même.
- Aider au discernement entre les apports de la science et de la technique et l?éclairage de la sagesse chrétienne et la révélation.
- Sur une nécessaire solidarité, interdépendance, collaboration entre agriculteurs.
- Comment les acteurs du monde agricole peuvent se nourrir l?intelligence entre eux ? Comment se parler quand on n?a pas la même approche ? Que l?Eglise favorise les échanges entre pairs.

Comment l?Eglise peut-elle être un lieu ou créer les occasions de rencontres entre acteurs du monde agricole et consommateurs pour se comprendre, comprendre les contraintes, attentes des autres ?

Trouver le moyen d?aider chacun (chaque acteur de l?agriculture, chaque consommateur, les acteurs de la distribution) à se poser les bonnes questions. Cela passe souvent par l?éclairage de l?intelligence.

Comment aider l?homme à se réconcilier avec qui il est et avec la terre, dont il est issu : Adam = le terreux ; humus/humain (même racine)